ACCUEIL
Presentation Personnelle
Presentation
du projet
Le film
en lui-même
LE PARCOURS
Descriptif et massifs montagneux
Calendrier
du voyage
A VELO
Moyen de transport
DESCRIPTION DU BUDGET
Budget global
Equipements
et vélo
Equipement camping
Vie quotidienne
Habillements cycliste
Habillements
Matériels video, photo
Matériel divers
Transports
Vaccins
MEDIA
Revues-Radio-Télé
DEJA PARCOURUS
Départ et retour
Italie
Grèce-Turquie
Inde
Australie
Alaska
Canada
Pérou
Bolivie



-->retour aux<--

NOUVELLES ET PHOTOS
de la république de l'INDE



28/02/06 19:21
26 février 2006 Katmandu
Namaste, (je ne traduis plus vous commencez à connaître le népalais )
Après 13 jours de trek, nous venons de retrouvé Internet, et les joies de la vie citadine népalaise...
Des nouvelles de notre trek !. en voici en voilà.
Tout commença à Katmandu.
Objectif n° 1: Stocker le vélo et tout le bordel superflu au trek.
Objectif n° 2: Réussir à attraper le bus après un réveil un peu tardif. Arriver vivant et en bonne santé à la ville de départ du trek, ici les bus c'est quitte
ou double, ça passe ou ça casse... en tous cas ça klaxonne.
Mais bon, après 9h. de route, trois changements de bus avec pour le final un voyage sur le toit nous sommes quand même bien arrivés à Bhulbhule, ville de départ du trek.
Objectif n 3: Marcher, toujours marcher!!
Nous débutons notre balade dans la vallée du Marsyangdi sous un beau soleil au milieu des cultures en terrasses.
Nous passons progressivement d'un climat subtropical à un climat alpin.
A 3200 m, les hauts sommets commencent à se montrer, mais très timidement, aux travers des nuages.
Nous rallions le petit village aux allures tibétaines de Pisang sous une tempête de neige, là, nous trouvons refuge chez un guide.
Au programme de la soirée, viande et fromage de yak au bord du feu, le tout arrosé de l'alcool local, le "Roxcy".
Au petit matin, nous découvrons un tout autre paysage. Les nuages sont partis pour laisser place au soleil. Nous nous rendons compte alors que nous sommes entourés de sommets fabuleux dont le Pisang peak, 6091m ( l'Annapurna n° 2) et autres pacotilles de plus de 7000 m.
Nous continuons notre chemin jusqu'à Manang 3530 m et après une journée de repos et d'acclimatation parmi les Yaks, nous rejoignons le "Thorong la base camp", où nous passons une nuit à 4800 m. PS: (merci Valandré).*
Le lendemain, à l'aide de nos puissantes barres énergétiques "carambar", nous atteignons le Thorong là, nos altimètres annoncent alors 5416 m. RAS... euh si,
le paysage est splendide.
Après 1600 m de dénivelé négatif et quelques passages "lapining" à 5000m, nous nous arrêtons à l'hôtel Bob Marley; Rasta bar, Reggae restaurant. A la carte, sont disponibles les "rasta tea" et autre "Bob spécial".
Nous continuons notre descente à travers la région du Mustang aux paysages désertiques et ventés, nous passons par Tatopani 1190m où nous profiterons des sources d'eau chaude, pour enfin finir quelques jours plus tard à Pokhara.
* Valandré : pour les frileux c'est le fabricant de sac de couchage (pour les autres aussi).
Le trek en chiffre:
200 km parcouru à pied :
6700 m de dénivelé+
5200 m de dénivelé-
5416 m d'altitude max
12 jours de marche
1 journée de repos
12 jours de soleil - 1 jour de neige - 5h de film - 500 photos - 1000000 "Namaste" - 6 kg de riz - 5 kg de pâtes - 4 kg de patate (1 kg en 1 soir pour sylvain). - 100 "coconut's biscuits - 0 ampoule - 0 touriste - 0 maoïste - 0 problème.
100% de réussite
A+ en Australie.
A+ en France
Sylvain et Michaël.

05/02/06 19:46
Namaste 2 février 2006-02-03
J'ai quitté Pokhara, rejoint la petite ville de Besisahar puis continué ma route plein nord.
Je devrais plutôt dire "j'ai continué mon chemin " et oui la route goudronnée s'arrête à la sortie du village pour laisser place à une piste bien défoncée...!!
Comme je veux aller au point de départ du trek, il va bien falloir que je passe par là.
Aller, c'est parti me voici sur la piste en direction des montagnes, les paysages sont superbes les hauts sommets enneigés pointent leurs nez. Ca commence à devenir vraiment intéressant ...
Je fais pas mal de film, je suis obligé, c'est trop beau.
Mon chemin coupe une rivière, bien évidement pas de pont !!
Il va falloir se déchausser et pousser le vélo pour rejoindre l'autre rive.
L'eau arrive à la hauteur des sacoches, je prie pour que toute cette flotte ne rentre pas à l'intérieur. Ouf !!! rien, pas une goutte n'a pénétré dans les sacoches merci Ortliebe*
Et puis après avoir rencontré un tas de villageois bien sympathiques, traversé un pont suspendu et croisé la route de plusieurs sherpas chargés comme des mules, je suis arrivé dans le petit village de Bhulbhule.
Pour venir ici tu n'as pas 36000 solutions !. c'est à pied !!!
les bus et les camions sont bloqués plus bas par la rivière. Cela en fait un endroit vraiment tranquille.
Je me suis installé dans ce petit village quelques jours et me suis fait quelques bons amis qui m'ont invité à une fête.
Cette fête est organisée chaque année par un village différent, cette année c'est un hameau à deux heures de marche de Bhulbhule qui accueille les festivités.
Super ambiance, super décor, chants et danses traditionnels sur un arrière plan de montagne à plus de 8000 mètres.
Le Népal dans toute sa splendeur ...et puis après cette vision idyllique du pays, je viens de rejoindre le Népal pollué et touristique de Katmandou où la tension et la crainte des attentats augmentent à l'approche des élections municipales.
Je vais quand même rester sur Katmandou en attendant l'arrivée de Micke et nous repartirons dès que possible retrouver la tranquillité des montagnes népalaises.
a+ sylvain
* Ortliebe n'est pas un dieu Népalais, mais le fabricant des sacoches.

21/01/06 21:30
Salut,
Namaste (salut en népalais )Me voici au Népal !.
les montagnes sont bien là.
Je crois qu'il y a vraiment de quoi s'amuser !!!
Pour le cycliste, les choses ont été claires : dès mon arrivée dans ce pays, le vélo ne s'étant pas allégé il faut que je joue du « petit plateau ».
La route est étonnamment calme, pas trop de circulation. Il faut dire que le Népal est dans une situation un peu tendue en ce moment. L'armée est partout : les soldats, mitrailleuses en bandoulière, patrouillent le long des routes. Les barrages routiers et les gros 4x4 de l' UN te plonge dans une ambiance de guerre civile surtout lorsque qu'à 20h tu n'as plus le droit de sortir à cause du couvre feux !
".. normalement, il n y a pas de risque pour les touristes!. alors inchalha".
Je suis arrivé dans la ville de Pokhara au pied des Annapurnas, c'est un coin très sympathique mais aussi très touristique.
Pokhara est une ville de 150'000 habitants à environ 900mètres d'altitude située à 200 km à l'ouest de Katmandou.
C'est d'ici que partent et arrivent pas mal de treks.
Des tas d'agences proposent les services de guides et de porteurs. C'est le gros business du pays, mais en ce moment, c'est la morte saison. Il n' y a pas grand monde, tant mieux.
Après quelques jours à Pokhara, je poursuis ma route en direction de Katmandu sous un beau ciel bleu.
Le beau temps est avec moi. Depuis le début du voyage j'ai eu 172 jours de soleil pour seulement 3 jours de pluie et 1 jour de neige ( Baptiste et JB "mes deux camarades de route" ont vraiment pas eu de chance ).
Avant de vous quitter je vous dois une réponse, la réponse au grand jeu concours.
Déjà je tiens à dire que j'ai reçu pas mal de réponses, ce qui m'a bien fait plaisir et parfois bien rire.
Et oui M. Gildas, « le plus riche » c'est un type qui peut se payer des nuits en refuge alors que les autres sont obligés de dormir sous la tente !!! (allusion à notre dernière ascension du Mont Blanc où nous avions couché sous la tente, alors que deux de nos camarades se payaient une nuit confortable en refuge !!. même en France il y a des castes!)
Bon pour les autres qui n'ont pas compris (ce qui est tout à fait normal) La réponse est :
Le marchand de bois

En effet, une famille d'intouchables à le monopole de la vente du bois dans cette ville et quand on sait qu'il faut entre 350 à 400 kilo de bois pour une crémation, bois ordinaire pour les pauvres ou bois de santal pour les plus riches on imagine un peu la richesse de cette famille.
Merci d'avoir répondu si nombreux et comme promis les gagnants gagnent : « RIEN »
Qu’ils recevront par le prochain coup de vent d'est.
a + sylvain

Aux âmes sensibles s'abstenir de la lecture du paragraphe ci-dessous :

08/01/06 20:43

Salut,
Me voici à Varanasi, dans la plus grande salle de bain du monde !!!!
Je suis arrivé ici après un voyage de 2 jours en bus et en trains. Je me suis rapproché de la frontière népalaise avec des moyens de transport plus rapide que le vélo. Mon visa pour l'Inde se termine le 17 janvier et je n'ai pas envie de repayer un visa pour quelques jours seulement !!
VARANASI : (anciennement Bénarès, pour les Indous, la ville sainte par excellence)
Cette ville d'1 million d'habitants située sur la rive gauche du Gange est vraiment étonnante. C'est ici, au bord du Gange que tous les Indous veulent mourir et se faire incinérer. Des dizaines de bûchers brûlent en permanence sur les berges du fleuve sacré pour répondre à la perpétuelle demande. Les chiens viennent traîner autour des bûchers, pour chiper un bout de viande humaine pas encore trop carbonisé. L'odeur du « poulet grillé » envahit la ville, une ambiance un peu bizarre.Ici des centaines d'indiens viennent se baigner dans les eaux sacrées du Gange. Elles sont peut-être sacrées, mais elles sont aussi sacrément sales ! On doit pouvoir trouver de tout sauf de l'eau à peu près potable. Les égouts se jettent directement dans le fleuve et 100 mètres plus loin les indiens viennent se baigner, se laver, faire leur lessive. Il y en a même qui boive cette eau !!! beurk... On rajoute à ça les restes de cadavre humain pas totalement finis d'être brûlés que l'on jette à l'eau et on obtient le Gange ...
La ville est cependant très belle et surtout très intéressante à observer.
Je vais rester à Vanarasi quelques jours, puis je rejoindrais le Népal à vélo avant la date limite du 17 janvier.
Je lance un grand jeux concours, le principe est simple vous avez juste à répondre par mail à cette question. (les heureux gagnants se verront remettre ... heu ... que pourrais-je bien leur offrir ?
après réflexion je n'ai pas grand chose à donner ...
(!..bon, alors les gagnants ne recevront rien du tout. Comme cela, c'est plus simple ... )
Revenons à la question :
Quelle est la personne la plus riche de Varanasi ?
Je ne demande pas son nom, mais sa profession "aller un peu d'imagination ...
la réponse dans une semaine.
A la semaine prochaine sur les mêmes ondes.
A + Sylvain

27/12/05 13:40

Joyeux Noël de Manali où je me trouve.
Manali est une petite ville de l'Himalaya Indien, plus exactement dans l'état de l'Himachal Pradesh aussi nommé « province des neiges ».
Je reviens de Rohtang pass, un col à 4020 m où j'ai réveillonné sous ma tente.
Au menu, pas de dinde farcie, pas de chocolats, mais des pâtes, du pain de mie et en guise de champagne du Fanta.
Là-haut ce n'était pas les grandes chaleurs -20°, -30° avec un fort vent, mais avec tout le matos de montagne que je trimballe, depuis 5 mois dans mes sacoches, c'est de la rigolade ! je 'n'ai pas emmené tout cela pour rien !
Après une descente de 50km sur une route super dangereuse (des trous, de la glace, et du vent), je suis arrivé à Manali une vallée à 2000 mètres d'altitude qui ressemble un peu à celle de Chamonix.
J'ai trouvé une chambre, à 1 euro la nuit, dans un petit village, avec un plus : les sources d'eau chaude (sulfureuse) !. Après les grands froids de la haute montagne, quel bonheur !. Manali est une station de ski pour indiens aisés qui veulent découvrir la neige, Delhi n'est qu'à 600km !.
Je vous re-souhaite de bonne fêtes, moi je continue ma route dans cette magnifique chaîne himalayenne pour rejoindre mi janvier Katmandou, départ de notre trek.
Ci joint des photos du col Rohtang :
- Les drapeaux à prières - Mon palace pour réveillon - Moi au Rohtang.

19/12/05 19:03

Salut !
Me voici sorti du désert.
J'ai abandonné les chameaux, beaucoup trop lent et pas très confortable, pour reprendre mon vélo.
Je me trouve maintenant dans la petite ville de Puskar, située à environ 150 km à l'ouest de Jaipur. Puskar accueille à l'automne, la plus grande foire aux chameaux du monde !
Si vous voulez passer vos commandes !!!!.
Je me dirige plein nord pour rejoindre les montagnes de l'Himachal Pradesh.
Le film ici c'est fantastique, je me limite quand même un peu, sinon je vivrais la caméra à la main 24h/24 ...
Puskar est une ville vraiment cool !
A bientôt pour la suite de mon aventure.
18/12/05

Salut,
Voilà, je viens de quitter le désert, un vélo dguedon sur un chameau du jamais vu non ?!!! et je me dirige maintenant au nord dans les montagnes.
Le vélo est formidable rien à dire, rien a changer, une seule crevaison depuis le départ !!!
Mon voyage se passe bien
a +
sylvain
8/12/05

Salut !!
Me voici arrivé à Jaisalmer prêt de la frontière pakistanaise. Notre traversé du désert s'est très bien passée. (je vous rappelle que je suis toujours accompagné de mon courageux camarade allemand et son vélo indien). Les paysages sont magnifiques, les habitants super sympas! Pour dormir, nous nous sommes fait accueillir dans plusieurs familles. Le sable nous a quand même bien fatigué : il fallait souvent pousser le vélo. Par endroit les dunes recouvraient la route sur plusieurs km. Les pistes bien défoncées et bien ensablées nous rendaient également la progression difficile!!!! Les chameaux nous regardaient passer avec étonnement (ils sont fous ces européens !!!) Voilà un premier message, je vous écrirais un peu plus tard, car le courant ne va pas tarder à être coupé !! et oui, il ne faut pas oublier que je suis en Inde.
a +
sylvain
Re-salut, Le courant est rétabli, je peux vous faire parvenir ces photos avec beaucoup de mal car ici, les ordinateurs sont d'un autre monde !!! Il faudra vous contenter de ces petits échantillons (ville de Jaisalmer /et moi avec mon vélo dans le désert) Nous restons 3 ou 4 jours dans la très belle ville fortifiée de Jaisalmer (un petit Carcassonne perdu dans le désert) Puis nous repartons pour le désert, mais cette fois à dos de chameau. Je vous laisse imaginer avec les vélos sur les chameaux, ça risque d être bien rigolo !! Pas de nouvelles avant une bonne semaine. Pour l'instant, tout va très bien. Salut.
Sylvain
26/11/05 20:10

Salut, Bon alors pour répondre aux questions de certains de mes fidèles lecteurs : Non, je ne dors pas dans un palais de Maharadjahs, mon hôtel est juste à côté du grand palace, le prix n’est pas du tout le même, pour moi c’est 1,5 euros la nuit ....... Pour Cécile : le Rajasthan est une région désertique avec des dunes de sable et des chameaux... le jour il fait très chaud et la nuit très froid !…. Udaipur est une sorte d’oasis grâce aux lacs de barrage qui l’entourent. Au niveau du relief quelques petites montagnes mais la partie déserte, est plate enfin je crois. On verra bien dans quelques jours. Je vais partir mardi ou mercredi pour Jaisalmer. J’ai rencontré un allemand, un ancien anesthésiste, à la retraite. Je lui ai parlé de mon projet de traverser le désert à vélo, il veut venir avec moi ... Alors aujourd'hui, nous sommes allés acheter un vélo pour lui (un vélo indien) 40 euros c'est pas le top 17 kg, pas de changement de vitesses. Voici quelques photos de la ville d’Udaipur et de son palais (le plus grand du Rajasthan) si vous voulez découvrir la ville vous pouvez regarder le 007 octopussy il a été tourne ici a + sylvain
23/11/05 20:10

Je suis arrivé hier au Rajasthan après un voyage exténuant de 56 heures en train et en bus (pour faire 1800 km !!) Udaipur est une ville superbe je me crois à la belle époque des Maharadjahs, palaces et éléphants. Je vais rester à Udaipur 4/5 jours le temps de me reposer et de préparer mon expédition dans le désert du Rajasthan (en vélo). C’est un peu le Sahara en plus petit, dunes de sable, chameaux et nomades. Gros contraste avec la jungle de la semaine dernière. Je me ravitaille en vivres de toutes sortes et puis vive l’aventure.... je vous ferais passer des photos demain ou après demain, car après je ne pense pas pouvoir trouver internet facilement bien qu’ici en Inde il faut s’attendre à tout ...il y aura peut être un ordi avec l’Adsl sur le dos d’un chameau !!! voilà tout va très, très bien !…!…
19/11/05 20:10

Un salut d’Hampi, il est 6 h du matin, je quitte la « guest house », longe la rivière, puis prends un chemin au milieu des bananiers. Il fait frais, le soleil n’est pas encore levé. Je pose mon vélo au pied d’énormes roches, puis continue l'ascension à pied (escalade) Une fois arrivé au sommet, une vue imprenable sur les temples et la jungle s’offre a moi. Le soleil ne tardera pas a apparaître. Tout simplement magnifique !!!!a +
sylvain
05/11/05 17:25:20

Salut ! salut ! Voilà, j'ai quitté Bombay, cette ville bruyante et ultra polluée, pour me retrouver à Goa. Ici rien à voir : plages et cocotiers : la tranquillité absolue !!! Je suis en compagnie de deux jeunes étudiants lyonnais qui ont pris 1 année sabbatique pour voyager sur le continent asiatique. Ici la vie est belle malgré les quelques risques que je découvre au fur et à mesure de mon voyage en Inde : il y a 2 jours, un type s'est fait mordre par un cobra… et il parait qu’ il y a des morts tous les ans, ici, à Goa à cause des chutes de noix de coco !!! (et des autres trucs complètement fous ) Goa est une sorte de rendez-vous pour les jeunes voyageurs du monde entier. Tu fais des rencontres vraiment surprenantes : quelques hippies - la cinquantaine bien tassée - reviennent ici en pèlerinage, leurs looks et leurs philosophies n’ont pas trop changé !!! Ici les vaches sacrées se font bronzer sur la plage avec les touristes : un mélange très surprenant ; ) Hier nous avons fait la rencontre d’un français originaire de l’Ain ( Châtillon sur Chalaronne) Il passe l’été à la Bérarde, dans le massif des Ecrins, comme moniteur de rafting et de canyoning, puis quand vient l’hiver, il part 6 mois en Inde, à Goa plus exactement, où il a ouvert une petite boite de canyoning … Il nous a emmené dans la jungle avec sa jeep et nous a fait faire un petit canyon « gratos » bien sympa aux milieux des serpents et des araignées ... Voilà à bientôt.
sylvain
26/10/05 16:45:20

Le 25 octobre 2005
Salut, Bon alors me voici en Inde à Bombay plus exactement,
je me suis installé dans un petit hôtel au centre ville le temps pour moi de m'acclimater et de préparer mon voyage aux Indes. J'ai fait la rencontre de plusieurs personnes déjà depuis mon arrivée : Tout d'abord j'ai sympathisé avec une équipe de cricket, je suis invité samedi prochain pour participer à un match ... Il va falloir que je me trouve des vêtements blancs (tenue officielle )... Dans cette même équipe, il y plusieurs jeunes qui sont originaires de Goa une ville plus au sud en bord de mer et aux plages paradisiaques !!! Alors, je leur ai soumis mon projet d'aller passer quelques temps dans cette région et ils m'ont répondu qu'ils partaient une semaine en vacances la bas dans 3 semaines bon et bien voila une bonne affaire pour moi, je pense bien les accompagner jusqu'à Goa et rester la semaine avec eux ...et puis après je suis devenu une star du cinéma indien ... J'ai rencontré une personne qui travaille pour Boliwood ( Hollywood indien )des centaines de films sont produits chaque année dans ces studios tous les indiens en sont fand. Donc j'ai rencontré cette personne grâce au patron de l'hôtel et il m'a proposé de jouer un rôle pour une série tv.. ok pas de problème pour moi ! on me donne un costard avec cravate et tout et tout et me voici acteur !!en anglais svp ( j'avais pas grand chose a dire ....)les prises de vues ont duré tout le matin et au moment de repartir on me donne mon cachet pour ma prestation ...!!! voila comment se faire un peu d argent tranquillement. Aujourd'hui, j'ai de nouveau été contacté pour un nouveau rôle, plus grand cette fois je vous en dirai plus demain ...et puis, là au moment ou je vous écris je suis en compagnie d'un canadien qui voyage en inde depuis quelques mois et qui se dirige vers le Népal et puis après il a un visa d'un an pour travailler en Australie exactement les pays où je compte me rendre par la suite...
Voila l'Inde qui m'accueille à bras ouverts je suis rassuré et les quelques appréhensions que j'avais avant le départ sont bien loin.
a +
sylvain
21/10/05

Bonsoir,
Nous nous faisons rapporteurs du baroudeur pour ce soir...
Sylvain nous as envoyé un petit sms où il nous indique qu'il continue son aventure sur un autre continent, le voici en Inde. Voici ce qu' il nous a écrit:
"un petit salut de Dubaï. Je profite d'une GRANDE escale pour visiter cette ville vraiment surprenante...en effet, comme son nom l'indique, à "dubuy", il y a de quoi "buy"...(milliardaires and Co.).
A+ pour des nouvelles de l'Inde."
Nous attendons avec impatience les impressions de Sylvain sur ce pays aux milliers de facettes.
A bientôt,
The Riffard's familly


 
2005 Cycles D. GUEDON - webmaster   jb   mise à jour   le 01 mars 2006